Votre expert des comités d'entreprise

Vous êtes ici : Accueil > Les missions de l’expert-comptable du CE

Opérations de concentration

Quels sont les comités concernés ?


Tous les comités sont potentiellement concernés.


A quelle occasion peut intervenir la mission ?


Lorsque l’entreprise est engagée dans une opération de concentration le CE est informé et peut se faire assister par un expert-comptable.


Quelles sont ces opérations ?
-  Fusion d’entreprises antérieurement indépendantes
-  Prise de contrôle d’une (ou par) une autre entreprise (par achats d’action, achat d’actifs, achat du fonds de commerce, contrat ou autres)
-  Création d’une entreprise commune autonome


Quel est le rôle de l’expert-comptable ?


Les objectifs de la mission de l’expert-comptable sont les suivants :
-  Étudier l’enjeu et la pertinence du projet
-  Analyser les conséquences prévisibles sur la situation économique et financière de l’entreprise et l’emploi et les conditions de travail


Qui paye les honoraires de l’expert-comptable ?


Les honoraires de l’expert-comptable sont à la charge de l’entreprise.


Exemple


Le groupe nord-américain BigMother décide de racheter la société Astérix. Le comité d’entreprise de la société Astérix est consulté mais la direction présente uniquement le montage juridique et opérationnel de l’opération. Désirant en savoir plus sur les conséquences du rachat, les élus demandent alors une expertise légale.


L’expert-comptable met en évidence que le groupe BigMother a pour stratégie de racheter des sociétés déjà rentables et d’augmenter les bénéfices en centralisant tous les services support sur la plate-forme européenne installée en Irlande. Les salariés français peuvent donc s’attendre à un plan de licenciements portant sur les services support…


Ainsi informé, le comité d’entreprise émet un avis négatif sur le rachat et mobilise les salariés. Le directeur européen du groupe est alors contraint de venir s’expliquer devant le comité d’entreprise et prend l’engagement de maintenir l’effectif pendant au moins 5 ans !


Références juridiques


Art L2325-35 du code du travail


Article L. 430-1 du code de commerce (définition des concentrations)